Le barrage et son fonctionnement


La production hydroélectrique de l'aménagement de Poutès est assurée par une usine située à Monistrol-d'Allier. Elle est alimentée par conduite forcée à partir de deux réserves d’eau :
  1. les barrages de St Prejet et de Pouzas construits sur un petit affluent de l’Allier, l’Ance du Sud ;
  2. le barrage de Poutès construit sur l’Allier, dont le débit moyen annuel ou module est de 16,9 m3/s. D’une hauteur de 17,7 m et d’une largeur de 70 m, le barrage de Poutès, comporte 3 évacuateurs de crue par déversement (Fig. 1). En arrière du barrage, la retenue qui s’est formée est longue de 3,7 km et présente une capacité utile de 1,7 Mm3.
L’eau parvient à l’usine de Monistrol équipée de 2 turbines par une galerie et une conduite forcée de 63 m de chute. Son débit maximum d’équipement est de 28 m3/s (165 % du module). Une troisième petite turbine de 3,2 m3/s assure la production hydroélectrique pendant les périodes de bas débit.

La dérivation de l’eau au barrage de Poutès court-circuite un tronçon de 9,5 km de l’Allier, le vieil Allier (TCC), alimenté en permanence par un débit réservé minimum de 2,5 m3/s depuis 1993 (1,5 m3/s en 1992 et 0,5 m3/s avant cette date).
Fig. 1 : Schéma du complexe hydroélectrique de Poutès-Monistrol (Bouchardy, 1999)

Fig. 2 : Caractéristiques de l'aménagement hydroélectrique



Références citées :


  • Bouchardy, C. 1999. Le saumon de la Loire et de l'Allier : histoire d'une sauvegarde. Catiche Productions, Libris, 31 p.
  • Reidy Liermann, C.A. Olden, J.D., Beechie, T.J., Kennard, M.J., Skidmore, P.B., Konrad, C.P. and H. Imaki. 2012. Hydrogeomorphic classification of Washington State rivers to support emerging environmental flow management strategies. River Research and Applications, 28, 1340-1358.


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire